Accéder au contenu principal

Couture maman et petite fille, un top sans manche pour jolie demoiselle


La semaine dernière je vous parlais de mon projet couture mère/fille et je vous avais présenté une robe entièrement doublée.
Cette semaine, je vais vous parler de ce top sans manche réalisé dans le même tissu que ma robe, de la viscose coloris saumon. 




Je vous présente en photo le patron "Made in me couture"  du Top Griotte que je devais utiliser pour confectionner le top à ma puce. Sa particularité est qu'il est thermocollant. C'est à dire que vous achetez un mètre de tissu et que vous venez repasser le patron dessus. Ensuite, vous découpez à la taille souhaitée. L'argument mis en avant est que c'est un gain de temps. Sur le coup, je me suis dit que c'était novateur et qu'il est aussi bien d'essayer de nouvelles choses. Mais au final, à mon sens, cela est tout à fait inutile comme concept. Oui, vous gagnerez du temps car vous n'aurez pas besoin de reproduire sur du papier le patron, mais si vous voulez vous resservir du patron plus tard dans une autre taille ? Et bien ce sera impossible car le patron aura été découpé. A l'heure où l'on parle de préserver la planète, je ne trouve pas très malin d'acheter un patron pour enfant pour une seule taille. Non, je compte bien le réutiliser. Et quand on sait qu'un enfant grandit vite, vraiment je ne comprends pas cette idée.

Donc, au final, j'ai reproduit sur du papier comme à mon habitude les morceaux de patron qui m'intéressaient, dans une taille 7 ans. Je n'ai pas souhaité conserver les manches et je n'ai pas fais des plis, mais des fronces. 
Ce patron taillant un peu grand et le décolleté étant un peu trop profond, j'y ai ajouté un galon de guipure vieux rose. Je vous précise que ce haut unique est entièrement doublé. 

Le résultat est un top sans manche à basque, très fluide, très élégant avec son galon de guipure. Ma puce l'a porté avec un short en jeans et nous étions ravies d'être toutes les deux assorties. Je réfléchis déjà à un nouveau projet couture de ce type et je ne manquerai pas là encore, de le partager avec vous. 

Belle journée à vous qui me lisez et à bientôt,















Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Tutoriel, comment monter un métier à broder ?

Parce que faire un métier d'art c'est aussi le transmettre, je vous ai concocté un tutoriel sur la façon dont un métier à broder se monte pour faire avant tout de la broderie perlée de Lunéville, mais qui est aussi valable pour le point de Beauvais et la broderie traditionnelle à l'aiguille.

Ainsi, la broderie perlée de Lunéville est née en 1870 à Lunéville, en Lorraine, à proximité de Nancy, là où j'ai moi même été formée à la broderie d'art. C'est M. Louis Ferry Bonnechaux qui a eu l'idée de fixer des perles d'avance à l'aide d'un point de dentelle. Très utilisée en haute-couture, cette technique a la particularité de se travailler sur l'envers à l'aide d'un métier. Il doit être bien tendu afin de faciliter le travail, mais aussi pour que les deux mains soient libres. En effet, celle du dessus tient le crochet dit de Lunéville et, l'autre main en dessous, monte les fournitures.

A présent, suivez le guide et le montage d'un mé…

Vidéo broderie perlée de Lunéville : le point de vermicelle avec des paillettes, vu d'en dessous.

Cette semaine, je vous propose à nouveau une vidéo et à nouveau encore, je vous invite sous mon métier à broder.
Vous pourrez me voir en train de faire de la broderie perlée de Lunéville, plus précisément du point de vermicelle avec des paillettes rondes et des paillettes fleurs. Le point de vermicelle étant un point de remplissage qui consiste à tourner tout le temps les fournitures que l'on pose avec son crochet de Lunéville, en évitant les angles et les droites.  

Cette vidéo est aussi l'occasion d'illustrer le fait qu'en broderie perlée de Lunéville, on dit que la Lunévilleuse a des yeux au bout des doigts puisque comme vous le voyez ici, tout se fait sur l'envers du travail.

Je vous dis donc à bientôt et, je vous souhaite une belle journée,
Valérie Hacquin Créations.

Le point de vermicelle en broderie perlée de Lunéville

Aujourd'hui je vais vous parler du point de remplissage le plus fréquemment utilisé en broderie perlée de Lunéville : le point de vermicelle. 

Non, non, je ne vous parle pas de petites pâtes à mettre dans votre bouillon, mais bien d'un point réalisé au crochet de Lunéville.
Alors, le point de vermicelle, qu'est ce que c'est ? Il est utilisé pour couvrir une surface. Les fournitures sont posées en tournant, en évitant les angles et les droites. Comme presque tous les points en broderie perlée de Lunéville, il se brode sur l'envers, la difficulté résidant dans le fait qu'on ne le trace pas, on le réalise de tête. Lorsqu'il est achevé, l'étoffe doit être entièrement recouverte, et ne plus être visible du tout. Il ne faut aucun trou.
Les fournitures utilisées peuvent être des paillettes ou des cuvettes, comme dans les exemples de photos qui suivent avec "Diva" et "Lovely".




Mais le point de vermicelle peut aussi se réaliser uniquement avec u…