Accéder au contenu principal

La broderie perlée de Lunéville




Très appréciée mais encore trop méconnue, elle est partout sur les podiums, et pourtant il est encore difficile de mettre un nom sur cette technique séculaire de broderie d'art. Elle ? C'est la broderie perlée de Lunéville. A ne pas confondre avec la broderie de Lunéville d'ailleurs.



Ainsi, la broderie perlée de Lunéville est née en 1870 lorsque le patron de la maison Ferry Bonnechaux, M. Louis Ferry, imagina d'enfiler les perles d'avance et de fixer le fil qui les tient en faisant un point de dentelle.

Pour réaliser ce point dit de "Lunéville", on utilise un crochet. Le travail se fait avec un métier à broder. Ce métier à broder (cf aussi photos) est composé de deux barres en bois garnies de toile forte avec des mortaises à chaque extrémité, dans lesquelles viendront se glisser deux lattes plates et étroites, qui tiendront le tissu. L'ensemble sera posé sur deux tréteaux.

Une fois le support monté, la brodeuse s'assied face à son métier. Une de ses mains est au dessus du métier à broder et tient le crochet, l'autre est en dessous. C'est celle-ci qui tiendra le fil et les fournitures (dont je vous parlerai dans un autre post). La pointe du crochet est passé à travers le tissu tendu.









Le point de chaînette exécuté par le crochet dit de Lunéville fixe chaque élément. La main sous le métier fait avancer chaque perle. Le travail se fait donc sur l'envers, ce qui fait dire que la brodeuse de Lunéville a "des yeux au bout des doigts".

Si vous souhaitez en savoir plus sur la broderie perlée de Lunéville et pourquoi pas prendre des cours de broderie d'art, je vous invite à consulter la page dédiée à cet effet sur mon site. A bientôt !




Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo broderie perlée de Lunéville : le point de vermicelle avec des paillettes, vu d'en dessous.

Cette semaine, je vous propose à nouveau une vidéo et à nouveau encore, je vous invite sous mon métier à broder.
Vous pourrez me voir en train de faire de la broderie perlée de Lunéville, plus précisément du point de vermicelle avec des paillettes rondes et des paillettes fleurs. Le point de vermicelle étant un point de remplissage qui consiste à tourner tout le temps les fournitures que l'on pose avec son crochet de Lunéville, en évitant les angles et les droites.  

Cette vidéo est aussi l'occasion d'illustrer le fait qu'en broderie perlée de Lunéville, on dit que la Lunévilleuse a des yeux au bout des doigts puisque comme vous le voyez ici, tout se fait sur l'envers du travail.

Je vous dis donc à bientôt et, je vous souhaite une belle journée,
Valérie Hacquin Créations.

Tutoriel, comment monter un métier à broder ?

Parce que faire un métier d'art c'est aussi le transmettre, je vous ai concocté un tutoriel sur la façon dont un métier à broder se monte pour faire avant tout de la broderie perlée de Lunéville, mais qui est aussi valable pour le point de Beauvais et la broderie traditionnelle à l'aiguille.

Ainsi, la broderie perlée de Lunéville est née en 1870 à Lunéville, en Lorraine, à proximité de Nancy, là où j'ai moi même été formée à la broderie d'art. C'est M. Louis Ferry Bonnechaux qui a eu l'idée de fixer des perles d'avance à l'aide d'un point de dentelle. Très utilisée en haute-couture, cette technique a la particularité de se travailler sur l'envers à l'aide d'un métier. Il doit être bien tendu afin de faciliter le travail, mais aussi pour que les deux mains soient libres. En effet, celle du dessus tient le crochet dit de Lunéville et, l'autre main en dessous, monte les fournitures.

A présent, suivez le guide et le montage d'un mé…

Qu'est ce que je brode en ce moment ?

Cette semaine je vous propose une immersion dans mon atelier de brodeuse d'art. En effet, une nouvelle illustration brodée est en cours de réalisation, ce qui me donne l'occasion de vous montrer la façon dont je travaille.


   Le point de départ de cette pièce exclusivement réalisée en broderie perlée de Lunéville est le cœur. J'ai donc dessiné un cœur, que j'ai ensuite stylisé à mon goût. Puis j'ai cherché des fournitures. Mon choix s'est arrêté sur : des tubes diamantés argent, des cuvettes étincelles vieux rose, des paillettes argent mat, du tissu, des perles facettées bronzes. Tout cela sera réalisé sur un beau satin froissé blanc.
  Le métier à broder est à présente monté, le travail peut commencer ! Je pose d'abord mes tubes diamantés sur tout le contour. Pour vous qui me lisez, les tubes en broderie perlée de Lunéville demande qu'il y ait un espace entre chacun d'entre eux, contrairement aux perles. Puis, place au point de vermicelle, avec ce…